Publication en Biologie Médicale - Equipe Mécanismes de résistance aux thérapies ciblées


L’expression du VEGFC, un agent majeur de la construction des vaisseaux lymphatiques est très finement régulée dans les cellules tumorales. Sa présence est un indicateur de bon pronostic dans les phases précoces du développement tumoral et devient péjorative dans les stades avancés. Il constitue donc un nœud central de l’évolution tumorale en freinant la prolifération des cellules tumorales, en induisant le développement d’un réseau lymphatique et en modulant l’efficacité des cellules immunitaires © Ndiaye et al. 2019

La mise en circulation du milieu intérieur du corps humain est réalisée par deux systèmes principaux, le système circulatoire, veines et artères animés par le cœur et canalisant le sang, et le système lymphatique dont le rôle est de drainer la lymphe vers les vaisseaux sanguins. La lymphe correspond aux liquides qui drainent l'ensemble de nos organes. Son volume est donc nettement supérieur au volume sanguin. Cependant si on connait bien le rôle du système circulatoire dans la diffusion des cellules cancéreuses et des métastases, le rôle du système lymphatique est bien moins connu. La formation de ces vaisseaux, sanguins ou lymphatiques, est contrôlée par un facteur circulant appelé "Vascular Endothelial Growth Factor". Il en existe deux types, spécialisés pour les deux types de vaisseaux. L'inhibition de l'action de ces facteurs est utilisée comme traitement anticancéreux.

L’équipe "Mécanismes de résistance aux thérapies ciblées" animée par le Dr Gilles Pagès vient de publier un article démontrant l’ambiguïté du rôle du VEGFC, le facteur endothélial contrôlant le système lymphatique, dans les processus d’agressivité des tumeurs du rein. Contrairement au dogme stipulant son importance dans la dissémination métastatique et donc un effet péjoratif, le VEGFC produit par les cellules tumorales à l’initiation du processus cancéreux permet de façonner un microenvironnement immunitaire bénéfique.

Ces effets antagonistes sont à prendre en considération dans le traitement de cancers du rein utilisant des inhibiteurs de VEGFC.
 
 
 

Pour plus d'informations, veuillez contacter : 

- Dr Gilles Pagès
- Dr Maéva Dufies