Publication en Biologie Marine - Equipe d'Ecophysiologie


Corail Sarcophyton sp. © C. Pupier
Les coraux mous symbiotiques se nourrissent-ils de la même manière en surface et en profondeur ?

Les coraux mous représentent l’un des principaux groupes d'organismes des récifs tropicaux. Ils sont cependant moins étudiés que les coraux durs, qui bâtissent la structure des récifs grâce à leur squelette calcaire. Ces deux types de coraux vivent en symbiose avec des algues photosynthétiques, ils sont donc doublement armés pour leur nutrition : leurs algues symbiotiques acquièrent directement des nutriments grâce à la photosynthèse (nutrition autotrophe) et le corail animal capture des proies planctoniques (nutrition hétérotrophe). Chez les coraux durs vivant dans les récifs peu profonds, les algues contribuent à la majorité de cette nutrition, une tendance qui diminue avec la baisse de lumière liée à la profondeur. Cependant, la stratégie utilisée par les coraux mous le long du gradient de profondeur reste encore méconnue.

Dans ce travail, nous avons mis au point des marqueurs lipidiques caractéristiques de la nutrition autotrophe d’une part, et hétérotrophe, d’autre part. Nous avons mesuré la présence de chaque marqueur chez plusieurs espèces de coraux mous prélevées en surface et à 45 m de profondeur. Nous avons constaté que les coraux mous des deux profondeurs recevaient un apport significatif de chaque type de nutrition, contrairement aux coraux durs. Les deux marqueurs lipidiques utilisés dans cette étude nous permettront à l’avenir de mieux comprendre la nutrition des coraux vivant dans des environnements contrastés.   
  


 


 

Pour plus d'informations, veuillez contacter :