Publication en Biologie Médicale - Equipe Mécanismes de résistance aux thérapies ciblées


Les cancers du rein sont traités par des anticorps (bevacizumab) ciblant le facteur de croissance des vaisseaux sanguins (VEGF). Cependant les patients rechutent à cause de l’inactivation du gène PTPRK conduisant à l’activation du récepteur de l’EGF (EGFR), une voie de signalisation conduisant à une prolifération accrue des cellules tumorales. La présence de la mutation G2618 A de l’EGFR sensibilise les tumeurs au traitement par Erlotinib utilisé dans les cancers du poumon © Grepin et al 2020

Une avancée importante dans la prise en charge des cancers du rein métastatiques

Grâce à une très forte collaboration entre le CSM et le Centre Hospitalier Princesse Grace de Monaco (CHPG), une modification génétique importante a été identifiée dans les cancers du rein. Cette modification affecte l’activité du récepteur du facteur de croissance épidermique (Epithelial Growth Factor ou EGF), un élément essentiel de la prolifération anarchique des cellules tumorales. La présence de cette modification sensibilise très fortement les cellules tumorales à un traitement utilisé pour les cancers du poumon. Ainsi, cette découverte majeure pourrait conduire à l’utilisation de ce traitement pour les patients en échec thérapeutique porteur de cette fameuse mutation.

 

 

 


 

Pour plus d'informations, veuillez contacter :