Publication en Biologie Médicale - Equipe Mécanismes de résistance aux thérapies ciblées


Représentation schématique du mécanisme d’action du « suppresseur de tumeur » SH3BGRL2 dans les cancers du rein © Yin et al. 2020

Le Dr Maéva Dufies, Chercheur Postdoctoral dans l'équipe "Mécanisme de résistance aux thérapies ciblées" du département de Biologie Médicale, a réalisé un "Commentaire" sur l’article publié dans la revue EBioMedicine, ayant pour titre “SH3BGRL2, inhibits growth and metastasis in clear cell renal cell carcinoma via activating hippo/TEAD1-Twist1 pathway”. Un "Commentaire" n'est pas un article original, mais représente des remarques par raport à un article venant d'être publié. Comme un article normal, un commentaire fait l'objet d'un processus de révision par les pairs (peer-review).

Dans cet article d'EBioMedicine, le Dr Bo Peng et ses collaborateurs montrent que la perte de SH3BGRL2, un nouveau “gène suppresseur de tumeur”, active la voie de signalisation Hippo / TEAD1 / Twist1 et favorise l'agressivité des carcinomes à cellules rénales à cellules claires (ccRCC). La famille SH3BGR étudiée, et plus précisément SH3BGRL2, peut avoir un rôle important dans l'agressivité et le développement des métastase dans ccRCC. Les auteurs démontrent que la perte d'expression de SH3BGRL2 dans ccRCC induit la prolifération cellulaire, la migration, l'invasion ainsi que la croissance tumorale et le développement de métastases. Ces phénomènes sont dus à une augmentation de la transmission épithéliale-mésenchymateuse (EMT). La perte de SH3BGRL2 induit (i) une augmentation de l'expression de LATS1 / 2 conduisant à la phosphorylation, l'activation et la translocation de YAP dans le noyau, (ii) YAP activé dans le noyau se lie à son facteur co-transcriptionnel TEAD et (iii) TEAD se fixe directement au promoteur du gène Twist pour favoriser son expression et induire EMT. De plus, SH3GRL2 apparaît comme un nouveau facteur pronostique indépendant pour la survie sans maladie (DFS, apparition des métastases) dans les ccRCC.

 

 


 

Pour plus d'informations, veuillez contacter :

  • Dr Maéva Dufies
  • Dr Gilles Pagès